Le château

Inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1994, le Château de Bachen est aussi la demeure de la famille Guérard, qui y produit avec passion depuis 1987, des vins blancs, rouges et rosés de belle facture.
1780
Perché sur une motte castrale dominant la vallée de l’Adour, le Château de Bachen était jusqu’à la Révolution Française une ancienne baronnie. Initialement édifié au moyen âge, il fut détruit par un incendie, avant d’être entièrement reconstruit à la fin du XVIIIème siècle par le Baron de Bachen, un homme lettré et éclairé qui bâtit cette belle demeure selon un plan étonnamment moderne et un parti pris décoratif simple et élégant. Les marches du Béarn n’étant qu’à quelques kilomètres de là, la toiture du château arbore un haut profil, plus pyrénéen que landais, pour notre plus grand plaisir aujourd’hui.
1974
Christine Guérard, se promenant dans le voisinage d’Eugénie, entend parler de cette jolie gentilhommière, alors en déshérence. Elle en tombe immédiatement sous le charme. Las ! le Château n’est pas à vendre, il faudra attendre encore quelques années.
1983
Enfin, le rêve se réalise ! Le 6 septembre 1983, Christine donne naissance à sa première fille, Eléonore, tandis que Michel signe la promesse de vente du Château. S’ensuivront dans les 2 ans qui suivent une seconde fille, Adeline, et une longue campagne de restauration, avec la complicité d’une formidable équipe de bâtisseurs et de compagnons des Monuments Historiques, dont les plus jeunes font toujours partie de notre « Service Patrimoine » aujourd’hui.
1984
Les premières vignes sont plantées. Tout d’abord une petite dizaine d’hectares, tout autour du Château. Michel Guérard rêvait depuis longtemps de faire son vin. Il profite des années qui suivent pour suivre un enseignement académique à Bordeaux et rencontre des amis qui deviendront les bonnes fées de notre vignoble, Denis Dubourdieu et Jean-Claude Berrouet.
1987
Notre première cuvée, le Château de Bachen, sort en 1987. C’est un vin blanc vif inscrit dans l’appellation « Tursan » qui n’est pas encore répertoriée par l’INAO. L’assemblage de Sauvignon, de Menseng et de Baroque sera au fil du temps amélioré par Michel Guérard et le premier sommelier du domaine, Thomas Stonestreet. Quelques années plus tard né la cuvée « Baron de Bachen » un vin blanc raffiné, élevé en barriques pendant plusieurs mois.
1991
Le bâtiment agricole d’origine laisse place à un très beau chai contemporain d’inspiration néoclassique, dessiné par un duo de jeunes architectes, Patrick Dillon et Jean de Gastines.
1997
Entretemps Michel Guérard, malicieux comme jamais, a fait planter quelques parcelles de cabernet et de merlot. Sous la direction de notre œnologue, Véronique Vialard, le premier millésime de rosé fait son apparition. Très clair, presque perlant comme l’aime la famille Guérard pour accompagner apéritifs et déjeuners d’été.
1999
Les premiers essais de vin rouge avec la cuvée « Rouge de Bachen » sont initiés. Il faudra du temps et de gros efforts sur la conduite agricole du domaine pour parvenir à créer un terroir propice à de grands rouges. Les vignes sont surgreffées et les rendements révisés à la baisse.
2002
Avec l’arrivée d’un jeune œnologue, Olivier Dupont, la famille Guérard ouvre un nouveau chapitre viticole. Pour améliorer encore la qualité des raisins rouges, les travaux sur les sols et sur la vigne sont encore renforcés. Les méthodes de prophylaxie se sont développées pour diminuer l’utilisation des produits phytosanitaires les tailles sont conduites avec une grande précision, la surface foliaire optimisée et maitrisée. Une nouvelle cuvée « Barocco », inspirée des grands vins de Bordeaux, avec un long potentiel de garde, rejoint la palette des vins maison.
2018
Disposant de beaux merlots, cabernets et chardonnay, le domaine de Bachen se lance dans une nouvelle aventure en nouant un partenariat avec la maison Lionel Osmin. Sous les conseils avisés de Damiens Satory et Romain Ott, le château produit sa première cuvée de « Rosé Atlantique », La Dune.